Das Steffisburger Tram (bis 1958)

Die "gute alte Zeit", als noch das Tram bis 1958 zwischen Thun und Steffisburg verkehrte. Zum Glück hat Ueli Schweizer im Auftrag des Fotohauses Meyer in Steffisburg diesen Film gedreht und mit Musik hinterlegt. Speziell im Film auch das Lied "Le Männerchor de Steffisburg", ein Titel von Gilles (Jean Villard) aus alten Zeiten.


Download
Video "Das Steffisburger Tram"
Tram Steffisburg.mp4
MP3 Audio Datei 34.8 MB

Jean Villard alias "Gilles" 1975
Jean Villard alias "Gilles" 1975

Le Männerchor de Steffisburg

1942 by Gilles (Jean Villard)

 

Le Männerchor de Steffisburg, faut voir comme il chante
Les basses font un bruit de tambour et tout tremble alentour
Herr Doktor Gloor est l' Direktor de c' fameux Männerchor
Il donne le ton et son bâton fait signe aux barytons

 

Le Männerchor de Steffisburg, c'est de vrais artistes
Ils ont, pour célébrer l'amour, des voix de troubadours
L'Gusti Zumthor, premier ténor, c'est l'as du Männerchor
Dans les bémols, il prend son vol comme un vrai ros... siii...
La sol fa mi ré do si... gnol!

 

Le Männerchor de Steffisburg chante avec ivresse
Quand il célèbre le retour, am Frühling, des beaux jours
Les Vögeli, les Spätzeli et même les Wienerli
Les Maiteli, les Vreneli, qu'on serait bien dans leurs lits

 

(Eine Strophe fehlt leider...)

 

Le Männerchor de Steffisburg chante la Patrie
Dans les fêtes, après les discours, ils gueulent tous comme des sourds:
"Des Vaterland, des Heimatland, Unterland, Oberland"
Et tout à coup, ça d'vient si doux qu'on n'entend rien du tout

 

Le Männerchor de Steffisburg, après ses victoires
Il prend le chemin du retour et rentre à Steffisburg
Et dans le train, ah! quel entrain! "On chante des gais refrains"
Ah! quel plaisir, tout le monde transpire
"On boit des grands Glass Bier"

 

Puis l'Männerchor de Ste (Hic!) ffisburg enfin se sépare
On a bu (Hic!) trop de Neuenburg, on a l'estomac lourd
Dans le lit blanc, le coeur battant, Madame, heureuse, attend
Mais quelle déroute, l'oiseau, kaput, a trop chanté sans doute


Le Männerchor de Steffisburg, akaplé de kloire
S'entort et ronfel comme un tampour
Et tant pis pour l'amour
Frau Schläppi, Frau Schmidt, Frau Barfüss
Schlafen Sie wohl!
Träumen Sie süß!